Comment éviter les arnaques de plus en plus nombreuses de la location de petites surfaces a destination des étudiants

Une recrudescence des arnaques à destination des étudiants est de plus en plus observée et surtout à l’approche de l’année universitaire. Il s’agit généralement d’une autre forme d’arnaques bien plus sérieuse en matière de location de petites surfaces. Pour éviter les fausses annonces, nous vous présentons quelques astuces.

Location de petites surfaces : une offre à destination des étudiants

 

Sujet a lire : Comment bien choisir son premier achat immobilier ?

Les étudiants se donnent rendez-vous à chaque fin de l’été pour rechercher les meilleures annonces de locations de petites surfaces. Les locations de biens de petites surfaces sont souvent à destination des étudiants.

D’après les sondages, 30% des recherches de locations sont effectuées par les étudiants en quête d’un logement abordable et meublé dans les grandes villes.

A voir aussi : Crédit immobilier : comment décrocher un prêt dans un timing serré

Face à une demande accrue en cette période de l’année, les arnaques se multiplient. On retrouve fréquemment :

  • Des fausses bonnes affaires.
  • Des fausses annonces de location sur des plateformes d’annonces entre particuliers.

En effet, les escrocs profitent de la désespérance et de l’ignorance des jeunes étudiants. Ils jouent sur la peur des locataires de ne plus trouver un logement disponible et à prix abordable.

Il est donc important de se méfier des fausses annonces en évitant de consulter n’importe quelles plateformes en ligne. Il est aussi conseillé d’utiliser les anciennes méthodes pour trouver une location de petite surface crédible et adaptée à son budget d’étudiant. Il s’agit entre autres du bouche-à-oreille.

Location de petites surfaces : Les cas d’arnaque les plus fréquents

Il existe certainement des cas d’arnaque les plus fréquents pour tirer profit de l’ignorance des locataires et de leur situation face à une demande de location accrue au début de l’automne.

Mais ici, on ne retiendra que deux cas les plus fréquents. Les escrocs ont leur façon à eux de rendre leurs annonces crédibles et pertinentes. Aussi, ces escrocs vont :

  • Demander au candidat de réserver un logement avant l’emménagement.
  • Monter un faux dossier de crédit à la consommation à partir du dossier du candidat.

Dans le premier cas, l’escroc demande un versement d’argent avant de signer le bail. Il s’agit généralement :

  • Du premier mois de loyer.
  • Le dépôt de garantie.

Face à cela, il est important de bien se méfier. Il ne faut jamais verser de l’argent bien avant même de visiter le logement ou de signer un contrat de bail et ce, même s’il insiste sur le fait que de nombreux locataires convoitent le logement.

Le deuxième cas est sans doute pire. Cette fois-ci l’escroc est prêt à mettre son plan d’arnaque à exécution et vise une tout autre ambition. Pour éviter tout soupçon, il demande au locataire d’envoyer des documents confidentiels notamment :

  • Sa pièce d’identité.
  • Bulletin de salaire (si l’étudiant exerce une activité professionnelle en dehors des heures de cours).
  • RIB.

Ces documents fournis sont exploités par les escrocs afin qu’ils puissent monter de faux documents au nom du candidat locataire. La prudence est donc de mise face à une telle menace. Se faire arnaquer par une personne de mauvaise foi peut alors le conduire derrière les barreaux.

Mais il en existe de nombreux cas d’arnaque outre que l’usurpation d’identité.

Location de petites surfaces : quelques astuces pour éviter les arnaques

De nombreux étudiants ignorent les dangers qui les attendent lors de la recherche d’un bien locatif. Même si certaines annonces proposent des offres attractives tant sur le loyer que sur la qualité du bien et les équipements, il faut rester prudent. Voici alors quelques astuces pour éviter de se faire arnaquer :

  • Rechercher une location de petites surfaces par bouche-à-oreille.
  • Exiger une visite de bien avant la signature du contrat de bail.
  • Eviter le versement d’argent avant la visite du bien et avant la signature du bail.